Villes Architectures et Territoires

Département VAT – École Nationale Supérieure d'Architecture de Paris Malaquais / "Cities Architecture Territories" Department

Exposition PFE 2012 VAT

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ENSA Paris-Malaquais, 1, rue Jacques Callot, 4è étage.  Jusqu’au 28/10/2012.

Scénographie ; M. NEMETA et A. IBNOLMOBARAK, sous la direction de Pierre DAVID

L’exposition présente sept travaux parmi un peu plus d’une vingtaine réalisés dans le cadre du master VAT.

Texte de présentation de l’exposition :

Depuis quelques années, l’action du département VAT est fondée sur la volonté de faire des projets ou des sujets de nos recherches autant d’occasions de « manifestations » pour faire exister l’architecture, l’urbanisme, les paysages, non seulement comme des objets mais comme la révélation des conditions sous lesquelles nous les décrivons, les concevons et les construisons.

Avec l’arrivée de nouveaux enseignants depuis le début de l’année universitaire précédente, l’équipe du département VAT présente désormais une plus grande diversité de liens et d’appartenances disciplinaires : architectes, philosophes, urbanistes, artistes, historien, géographe et sociologue… Le caractère transdisciplinaire des pratiques de ses membres se traduit par la diversité de leurs productions concrètes – maîtrise d’œuvre architecturale et urbaine ; paysage ; études urbaines et recherches « fondamentales » ; éditions, critiques, expositions, installations.  C’est dans ce contexte que le département renouvelle ses dispositifs d’enseignement tout en cherchant à approfondir et à singulariser davantage ses orientations.

Aussi nous cherchons comment partir du réel pour aller vers la théorie, plutôt que nous ne construisons une pensée par a priori.  Nous faisons l’expérience de dispositifs d’énonciation ou « formats », sous lesquels pensée et conception prennent forme.  Les travaux de PFE présentés ici reflètent tout particulièrement la rencontre d’une culture de la pensée critique et historique avec l’exigence radicale du regard de l’artiste, nourrissant les propositions de projet. Cette radicalisation du regard tend à pousser à des stratégies de projet « engagées ».

Les mêmes préoccupations se manifestent dans les autres enseignements que nous proposons dès la licence : en studio, et dans le cadre des « développements » (la rencontre, l’année dernière, avec Andrea Branzi autour de ses écrits, par exemple) ; ou bien en cours, dans les programmes de cours magistraux (« Pour une histoire de la ville en images » – H5).

Quant à l’offre en master, nous défendons toujours davantage le principe d’un travail par allers et retours entre les lieux où nous sommes – Paris, l’agglomération ou la région parisienne – et d’autres situations territoriales, partout dans le monde (villes, espaces nationaux ou transfrontaliers), produisant à travers les années un travail d’accumulation, par retour d’expérience, autocorrection et/ou comparaison.  Dans cette optique, le département VAT continue à développer au fil des années un double corpus : travaux prospectifs de projet portant sur les grandes échelles territoriales ; mémoires de séminaire écrits au sujet d’un grand nombre de villes dans le monde, dans le cadre d’un atlas en ligne intitulé Le paysage mondial des villes / un atlas partagé (désormais semestres 7, 8 et 9).

En complément du séminaire, et dans le cadre des studios de master offerts par le département, des pratiques de projet se développent, souvent sur plusieurs années, orientées par des enjeux spécifiques à certaines régions du monde :

  • en région parisienne, les  questions concrètes de la nuit métropolitaine en tant que territoire opérationnel (réinvention d’un rapport à l’urbanisme de dalle ; biodiversité en contexte urbain) ;
  • en Chine, dans la région de Hangzhou (province du Zhejiang) ;
  • auprès des lieux de culte et de pèlerinage, en Arabie Saoudite, en Irak, en Israël (un studio aura lieu en 2012 sur Jérusalem ((P7).

Dans le cadre du séminaire de préparation du pfe (T9), et à travers une série de workshops internationaux programmés sur quatre ans, les étudiants ont travaillé et travailleront encore cette année sur la ville d’Athènes, dans ses conditions actuelles de crise économique et écologique.  Ces workshops doivent donner lieu chaque année à une publication.

Enfin, soucieux de réunir les différentes productions en cours ou passées ; de rendre disponible l’ensemble des travaux produits ; d’enrichir les suites de son action d’enseignement et de recherche ; de nourrir échanges et débats : le département a créé son propre site internet.  L’archive ainsi constituée, organisée et revisitée, permettra au département VAT – enseignants et étudiants – d’organiser de nouvelles « manifestations », faisant suite à celle de l’année 2011 (« Formats/Manifestations »).

Steven Melemis, septembre 2012.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 22 septembre 2012 par dans Diplomes, Projets, Publications, et est taguée , , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :