Villes Architectures et Territoires

Département VAT – École Nationale Supérieure d'Architecture de Paris Malaquais / "Cities Architecture Territories" Department

Extrêmement fort, incroyablement près – Anaïs Turjman – PFE 2013

Enseignants:

Pierre DAVID

Florian JULIEN

skyline-paysage1

PERSPECTIVES

Cette série de perspective vise à montrer l’intervention en plusieurs étapes de la ville. Pour chacune des images, il y a tout d’abord deux temps (une troisième viendra peut-être s’ajouter à ceux-ci) qui correspondent au phasage de développement.
Dans un premier temps, il s’agit de faire remonter les anciens tracés ferroviaires qui ont façonnés le territoire et de faire de cette trace, le socle d’un espace public.
Dans un second temps, il s’agit de donner une dimension programmatique à ces espaces en investissant des friches ou espaces vides que je suppose intéressants.
Enfin, ces points dans le territoire restreint par les anciens tracés, formeront une ligne.
Ces dessins visent à montrer les trois horizons de ce projet que sont les anciens tracés et l’importance accordée à leur dimension patrimoniale, la pratique d’un territoire industriel qui évolue de manière très limitée dans un paysage marqué par l’efficacité et la rentabilité circulatoire et la mutation d’un territoire pensée sur le long terme en isolant les qualités et les opportunités spatiales de l’endroit.

pers2

Entrée de ville , bordant la Seine au sud du site , cet endroit est à l’abandon. Entre la commune de Gennevilliers et celle d’Asnieres, ce lieu est interessant à penser comme une frontiére et comme un lien. La phase une ici concerne l’amenagement d’un espace public. Il est d’autant plus facile à imaginer que le site ne s’y prete pas du tout. Il s’agit de partir de l’ancien tracé de chemins de fer et de se déployer autour. Cet endroit est le point d’ancrage du projet , car même si celui-ci se developpe simultanement sur d’autres lieux, il est le lieu concerné par la phase 3. Il est le témoin du changement de la ville et, par la presence tres visible des anciens rails , aussi le lieu de la mémoire.

pers-4

Cet endroit est le croisement de l’axe sur lequel je travail avec la ligne de chemin de fer affectée du RER C. Il est interessant car il rasemble differents modes de déplacements dans un espace restreint. Il est d’autant plus strategique qu’il participe à l’élaboration d’un paysage étranger depuis le train (il propose une promenade le long des voies). De plus , la topographie des voies en hauteur permet de travailler avec les vues depuis l’espace public ou la promenade mais aussi de créer un rythme depuis le train. La vitesse du train et le passage des promeneurs saccadera l’image vue du train pour en faire une anamorphose du paysage.

pers-3

Cette impasse servait d’acces aux entreprises depuis les gares de Gennevilliers et des Grésillons sans avoir à traverser la ville. Elle est aujourd’hui privatisée sur certains tronçons et a été fermée avec un portail. Il est question ici de penser le projet d’espace public comme un endroit à l’abri des regard, qui se déploie dans le secret de la topographie des rails , derriere les entrepots et caché par les arbres.
Les contraintes de topographie et de dimensionnement de ce projet forcent à penser le paysage comme la plu-value du lieu.

pers1

Les berges de Seine au sud des villes d’Asniéres et Gennevilliers sont au coeur des envies de projet et de développement de la ville. Seulement rien n’est aujourd’hui vraiment mis en oeuvre pour leur developpement. J’ai voulu ici imaginé le déploiement d’un espace public qui, en décalage par rapport à la voie rapide, permet de renouer le lieu avec la Seine qui a façonnée la morphologie de ce site et ses pratiques. J’ai aussi pensé l’arrivée d’une navette fluviale. Une partie imposante des personnes travaillant à Asnieres ou à Gennevilliers on a traversé la Seine (en train ou voiture) depuis la Seine-Saint-Denis , Paris ou le Val D’Oise et je crois que l’éxploitation du fleuve pour les flux participe non seulement de la prise en compte mentale du territoire et du paysage mais aussi correspond à la preservation de certaines pratiques inhérentes au site tanné par le passage de la Seine.

pers5

Ce lieu est l’endroit de la phase 3. Il fait le lien entre l’entrée de ville avec la Seine que nous avons vu plus haut, la nouvelle ZAC de logements , les industries et la gare RER des Grésillons. Il est le point central du projet car il réunit autour de lui tous les caractéristiques du site. Bordé des anciens tracés férroviaire, ce site a été exploité par BP puis l’entreprise agro-alimentaire Unilever.
Je propose ici de coloniser les anciens batiments industriels. Je propose une découverte de ces batiments autour d’un marché couvert. Riche de la diversité des communautés qui évoluent sur ce site , je crois que c’est autour de ce marché qu’elles peuvent se rassembler dans un premier temps. Il s’agit dans un second temps d’y integrer des logements , en particulier des logements étudiants car je crois que, avec l’envie d’etre au coeur de la vie urbaine , les jeunes ont la possibilités de faire éxploser la vie et donner une force à la ville. Dans un second temps , il est question de faire évoluer le marché vers des commerces hors franchises commerciales ou chacun pourrait prendre part à son commerce de maniere associative. Il s’agit aussi d’integrer des équipements et des logements sociaux dont la ville , qui compte de plus en plus d’habitants et dont les disparités sociales sont  plus en plus spacialement identifiées , a cruelement besoin..

berges-copie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 3 septembre 2013 par dans Diplomes, Projets, et est taguée , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :