Villes Architectures et Territoires

Département VAT – École Nationale Supérieure d'Architecture de Paris Malaquais / "Cities Architecture Territories" Department

Enquêtes sur le monde urbanisé – séminaire de recherche VAT (R7/8/9)

>>Lien vers les réalisations du séminaire

Encadrants : Valéry Didelon, Anne Bossé

 

Les architectes ont aujourd’hui affaire avec un monde très largement urbanisé. Leurs activités sont cependant désormais moins liées à son extension, qu’à un redéploiement continu en son sein de ressources que l’on sait limitées. Notre environnement artificiel est ainsi engagé dans un renouvellement permanent ; ses conformations et configurations se transforment sans cesse sous l’effet des agissements de toutes sortes d’acteurs, publics et privés, individuels et collectifs, humains et non humains.

Connaître ce monde urbanisé changeant implique de l’étudier dans son étendue, mais aussi dans la durée. Au cours des trois semestres pendant lequel ils fréquentent le séminaire, les étudiants enquêtent donc sur des processus de transformations de situations spatiales et matérielles. Ils identifient et analysent notamment les politiques – entendues au sens le plus large – qui les déterminent, et s’efforcent de révéler leurs effets. Ils font porter leur réflexion sur des lieux et espaces de toutes dimensions, des évènements singuliers et récurrents, des règles et des exceptions qui forgent progressivement ou par à coups notre environnement physique et social.

Les étudiants mènent des recherches empiriques, mais aussi théoriques et historiques, rétrospectives et prospectives. Ils observent et enregistrent les transformations du monde urbanisé dans les registres du visible et de l’invisible, du formel et de l’informel, du spatial et du relationnel. Ils ont pour cela recours aux relevés architecturaux et ethnographiques, aux entretiens, à la cartographie et à la chronologie, aux photographies et captations sonores, à l’analyse des documents légaux, etc.

In fine, le séminaire amène les étudiants à interpréter les indices rassemblés et à développer une réflexion critique qui porte au-delà des situations particulières sur la condition urbaine dans ce qu’elle a de globale. En pointant ce qui l’anime, la détermine, ils identifient les leviers sur lesquels ils pourront agir plus tard en tant qu’architectes et urbanistes. Ils montrent quelles alternatives se présentent, et participent ainsi au nécessaire débat public sur le devenir de notre environnement artificiel.

En pratique :

Le séminaire est principalement encadré par Valéry Didelon et Anne Bossé, plus ponctuellement par d’autres enseignants du département VAT. Il accueille régulièrement des invités extérieurs : architectes, artistes, géographes, anthropologues, etc.

Il rassemble chaque semaine l’ensemble des étudiants autour d’exposés et surtout de débats qui leur permettent de construire une culture partagée, et de l’actualiser au gré des enquêtes menées.

À titre d’exemple on peut imaginer que des recherches portent sur :

– la colonisation d’un territoire dû à l’exploitation d’une ressource énergétique

– l’aménagement d’un quartier portuaire au gré de l’évolution du trafic maritime mondial

– la rénovation d’un espace public à l’heure des Business improvement districts

– la transformation d’un site naturel sous l’effet de sa sanctuarisation

– la mutation d’une infrastructure au gré de la programmation d’évènements culturels.

 

Les étudiants travaillent de manière collaborative, tiennent individuellement un blog qui relate l’avancement de leurs recherches sous forme de textes, dessins, cartes, vidéos, etc. Au terme du semestre 9, ils organisent collectivement un colloque à l’occasion duquel ils présentent les résultats de leurs investigations.

Les étudiants en échange Erasmus lors des semestres 7 ou 8 peuvent s’inscrire dans le séminaire.

Evaluation :

75% : participation active au séminaire et tenue du blog

25 % : contribution au colloque de fin de semestre 9

 

Bibliographie et filmographie provisoire :

Neil Brenner (dir.), Implosions/Explosions. Towards a Study of Planetary Urbanization, Berlin : Jovis, 2014.

Patrick Keiller, Robinson in ruins, 2010.

Bruno Latour, Face à Gaïa, Paris : La découverte, 2015.

Michel Lussault, L’avènement du Monde, Essai sur l’habitation humaine de la Terre, Paris : Seuil, 2013

www.atlasdesvilles.net (identifiant : ouarpo / mot de passe : ouarpo-edit)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :