Villes Architectures et Territoires

Département VAT – École Nationale Supérieure d'Architecture de Paris Malaquais / "Cities Architecture Territories" Department

Territoires de projet : vers le PFE – Séminaire de mémoire (R10)

Encadrante responsable : Loïse Lenne

 

Objectifs

Le programme de PFE de VAT s’intéresse à la conception de projets de toutes échelles spatiales, conçues toujours dans une intelligence du territoire.  Dans la perspective de la préparation d’un Projet de fin d’études (PFE), comment alors mobiliser les savoirs et les outils qui permettent à un architecte d’agir singulièrement sur un lieu ? Quelles que soient les dimensions du lieu délimité et justifié par l’étudiant, l’on prendra en compte les flux de biens et de personnes, les temps de développement du milieu habité et de ses usages, les règles économiques et politiques, les acteurs et agents, les données paysagères et environnementales, etc.

Cet enseignement Vers le PFE (T9-P10-R10) est le cadre d’un travail personnel à travers lequel l’étudiant se positionne en conscience sur des enjeux contemporains très divers, et formule une manière de faire projet qui lui est propre.  Il s’agira d’établir une position critique et théorique d’architecte. Pour cela les étudiants choisiront des sites qu’ils peuvent visiter aisément ou dont ils ont une parfaite connaissance qui leur permet d’en restituer la matérialité. À titre d’exemple, depuis trois ans des PFE ont donné lieu a des prises de position sur des situations aussi diverses qu’une nouvelle topographie métropolitaine avec le recyclage des remblais des chantiers du Grand Paris Express, un lieu de villégiature en Île-de-France (Goussainville), des territoires infrastructurels obsolètes à Montréal autant qu’à Athènes, et des espaces commerciaux, résidentiels ou industriels en mutation en Europe et en Asie.

L’étudiant devra faire preuve d’autonomie en soumettant son travail au débat critique et en participant ainsi à l’élaboration d’une pensée collective.  Les trois enseignements T9, R10 et P10 constituent une séquence cohérente organisée dans ce but.  Chacun a ses modalités spécifiques et complémentaires.   Dans les trois cas, il y a aura des participations ponctuelles de l’ensemble des enseignants de VAT (et parfois des invités aussi), ce qui permettra aux étudiants de profiter autant que possible des compétences que le département offre.

 

Contenu

Le R10 se concentre principalement sur la question du texte, comme une forme d’élaboration et de réflexion sur le projet, dans la continuité du T9 et en complémentarité avec le P10.

Le texte sera abordé selon trois formes :

– Le texte utilement lu et restitué vis-à-vis du projet en développement, par exemple au travers d’analyses d’autres méthodes et théories architecturales ;

– Le texte écrit et ses différentes formes : autant le texte descriptif (du territoire, des enjeux) et analytique, le texte manifeste, donnant une position réelle allant au-delà du territoire concerné, que le récit de l’avancement et des éventuels détours pris dans le travail ;

– Le vocabulaire et son travail de glossaire, prolongeant les productions du semestre 9.

Il sera attendu un positionnement critique et une expression claire de celui-ci à travers ces trois types de productions.

Le R10 est organisé selon des séances de séminaire, auxquelles tous les étudiants participent (groupes entiers ou demi-groupes). L’encadrement a lieu un mercredi sur deux, alternativement avec le P10, selon le planning du semestre. Des séances « doubles » (matin et début d’après-midi) sont organisées, ainsi que des rendus intermédiaires.

Suivant l’avancement, les étudiants sont amenés à présenter leur travail oralement (textes sur le projet ou analyses) et à lire des extraits choisis de leur production. Chacun est invité à commenter le travail de tous.

 

Mode d’évaluation

L’étudiant est évalué sur sa capacité à mettre en forme des analyses critiques sous forme de texte, de sa propre production comme de celles qu’il juge pertinentes vis-à-vis de son sujet et qu’il sélectionne. Il est également évalué sur sa réactivité et sa capacité à intervenir sur les autres productions dans le département.

La présence à toutes les séances est obligatoire. L’absence répétée à ces séances et jurys (3 absences non justifiées en P10 ou R10) et l’absence d’avancement dans le travail au bout de 3 semaines conduiront à l’exclusion des enseignements et l’impossibilité de présenter le PFE.

 

Travaux requis

Production de textes tout au long du semestre. Présentation de l’avancement dans le séminaire.

La production finale est un mémoire à l’organisation libre (texte structuré, compilation d’articles critiques, journal de bord), éventuellement accompagné d’illustrations ou d’annexes graphiques (surtout des documents intermédiaires du projet, utiles à la compréhension de la démarche).

 

Bibliographie

Neil Brenner (dir.), Implosions/Explosions. Towards a Study of Planetary Urbanization,

Berlin : Jovis, 2014.

  1. Caraës, J. Lauxerois, N. Marchand-Zanartu Images de pensée. Réunion des musées nationaux, 2011.
  2. Allen et A.B. Hirsch (éd), The Landscape Imagination. Princeton Architectural Press, 2014.
  3. Fromonot, « Manières de classer l’urbanisme », dans Criticat, no. 8, septembre 2011.
  4. Latour, Enquête sur les modes d’existence. La découverte, 2012.

Tufte Edward, Visual Explanations: Images and Quantities, Evidence and Narrative. USA, Graphics Press, 1998.

  1. Urry, Sociologie des mobilités (titre d’origine en anglais ; Sociology without Society). Armand Colin, 2005.

vatmalaquais.wordpress.com (site du département VAT)

 

%d blogueurs aiment cette page :