Villes Architectures et Territoires

Département VAT – École Nationale Supérieure d'Architecture de Paris Malaquais / "Cities Architecture Territories" Department

Territoires de projet : vers le PFE – Préparation du PFE (T9)

Encadrant responsable : Steven Melemis.  Autres encadrants : Loïse Lenne + Patrick Henry.  Avec participations ponctuelles de tous les membres du département VAT.

 

Objectifs :

Le programme de PFE de VAT s’intéresse à la conception de projets de toutes échelles spatiales, conçues toujours dans une intelligence du territoire.  Dans la perspective de la préparation d’un Projet de fin d’études (PFE), comment alors mobiliser les savoirs et les outils qui permettent à un architecte d’agir singulièrement sur un lieu ? Quelles que soient les dimensions du lieu délimité et justifié par l’étudiant, l’on prendra en compte les flux de biens et de personnes, les temps de développement du milieu habité et de ses usages, les règles économiques et politiques, les acteurs et agents, les données paysagères et environnementales, etc.

Cet enseignement Vers le PFE (T9-P10-R10) est le cadre d’un travail personnel à travers lequel l’étudiant se positionne en conscience sur des enjeux contemporains très divers, et formule une manière de faire projet qui lui est propre.  Il s’agira d’établir une position critique et théorique d’architecte. Pour cela les étudiants choisiront des sites qu’ils peuvent visiter aisément ou dont ils ont une parfaite connaissance qui leur permet d’en restituer la matérialité. À titre d’exemple, depuis trois ans des PFE ont donné lieu a des prises de position sur des situations aussi diverses qu’une nouvelle topographie métropolitaine avec le recyclage des remblais des chantiers du Grand Paris Express, un lieu de villégiature en Île-de-France (Goussainville), des territoires infrastructurels obsolètes à Montréal autant qu’à Athènes, et des espaces commerciaux, résidentiels ou industriels en mutation en Europe et en Asie.

L’étudiant devra faire preuve d’autonomie en soumettant son travail au débat critique et en participant ainsi à l’élaboration d’une pensée collective.  Les trois enseignements T9, R10 et P10 constituent une séquence cohérente organisée dans ce but.  Chacun a ses modalités spécifiques et complémentaires. Dans les trois cas, il y a aura des participations ponctuelles de l’ensemble des enseignants de VAT (et parfois des invités aussi), ce qui permettra aux étudiants de profiter autant que possible des compétences que le département offre.

 

Contenus :

Dans le T9, il est question de se constituer un « bagage » suffisant pour l’élaboration de son PFE, en participant à des journées de travail autour de thématiques.  Au lieu de cours à proprement dire, chaque journée thématique comprendra une courte intervention de la part d’un enseignant pour présenter le travail à faire. Tout en travaillant en groupe, l’étudiant devra extraire de ces travaux des éléments à mobiliser dans son travail personnel de projet. Voici, à titre d’exemples, des thématiques : « Décrire et cartographier les temps d’un territoire », « Approche critique des formes conventionnelles du projet d’urbanisme », « La négociation, les controverses». L’ensemble de ces thématiques sont déterminées en fonction de trois sortes de contenus: 1) l’identification des caractères d’un territoire à mettre en projet 2) la définition d’intentions de projet ainsi qu’un ensemble de moyens opérationnels en adéquation avec celles-ci et 3) le dispositif visuel et discursif – le format – en vue d’enregistrer et de comprendre les qualités et aspects de son territoire de projet, et de concevoir et communiquer la stratégie qu’on propose pour le transformer. Au vu de ce dernier point, l’idée même du panneau de présentation « standardisée » est de fait mise en cause. Nous y préférerons le terme d’installation pour désigner la liberté (qui est aussi une responsabilité) de l’étudiant dans le choix et la mise en œuvre de ses propres moyens d’énonciation, en cohérence avec le projet qu’il développe. Par le terme d’installation, nous entendons précisément un ensemble de composants visuels (éventuellement sonores aussi), textuels, maquettes et objets, agencés de façon réfléchie les uns vis-à-vis des autres, qui peut occuper jusqu’à 15m3 d’espace.

La production de texte sera limitée à deux ou trois notices courtes autour de notions centrales pour l’élaboration de projet. Cependant, une très grande attention sera prêtée aux choix de mots ou de phrases employés dans l’Installation (intitulés, légendes, notes explicatives, etc.), et aux modalités de rencontre entre ces mots et les composants visuels, objets, etc. L’installation se fera tout au long du semestre sous la direction des trois enseignants, essentiellement à partir de contenus issus des sessions de travail thématiques. Elle sera mise au point définitivement lors du workshop T9 de fin de semestre.

 

Modes d’évaluation :

Chaque journée de de travail (y compris le workshop de février) fera l’objet d’une évaluation ainsi qu’une note. Des débats et moments de recherche sont organisés chaque mercredi : une participation active y est requise.

40 pourcent de la note d’ensemble correspondra à la présentation finale de l’installation et les résultats présentés à l’issu du workshop. NOTE : l’essentiel du travail de ce T9 est à faire dans le cadre des sessions de T9 du mercredi. Ainsi, la présence de 9h00 du matin à 18h00 du soir chaque semaine est obligatoire. Trois absences non justifiées entrainent une exclusion.

 

Travaux à rendre :

1) Produits des Sessions thématiques, mis en ligne sur le blog du T9 dans la semaine qui suit

2) préparation par étapes d’une Installation comprenant des éléments visuels (et éventuellement sonores), des objets ou maquettes et du texte

3) trois textes courts présentant des Notions centrales pour son projet

4) une liste de Références bibliographiques, de « cas » de projets, de films, de travaux d’artistes etc.

 

 

Bibliographie :

Neil Brenner (dir.), Implosions/Explosions. Towards a Study of Planetary Urbanization,

Berlin : Jovis, 2014.

  1. Caraës, J. Lauxerois, N. Marchand-Zanartu Images de pensée. Réunion des musées nationaux, 2011.
  2. Allen et A.B. Hirsch (éd), The Landscape Imagination. Princeton Architectural Press, 2014.
  3. Fromonot, « Manières de classer l’urbanisme », dans Criticat, no. 8, septembre 2011.
  4. Latour, Enquête sur les modes d’existence. La découverte, 2012.

Tufte Edward, Visual Explanations: Images and Quantities, Evidence and Narrative. USA, Graphics Press, 1998.

  1. Urry, Sociologie des mobilités (titre d’origine en anglais ; Sociology without Society). Armand Colin, 2005.

vatmalaquais.wordpress.com (site du département VAT)

 

 

%d blogueurs aiment cette page :