Villes Architectures et Territoires

Département VAT – École Nationale Supérieure d'Architecture de Paris Malaquais / "Cities Architecture Territories" Department

Événements

ATELIER DE LA METROPOLE FANTÔME : NUIT BLANCHE 2012 – ATLAS NOCTURNE PARTICIPATIF

L’ÉTERNEL DÉTOUR – séquence – autonomne-hiver 2012-13

Exposition, Yves Bélorgey

Exposition PFE 2012 VAT

ENSA Paris-Malaquais, 1, rue Jacques Callot, 4è étage.  Jusqu’au 28/10/2012.

Scénographie ; M. NEMETA et A. IBNOLMOBARAK, sous la direction de Pierre DAVID

L’exposition présente sept travaux parmi un peu plus d’une vingtaine réalisés dans le cadre du master VAT.

Depuis quelques années, l’action du département VAT est fondée sur la volonté de faire des projets ou des sujets de nos recherches autant d’occasions de « manifestations » pour faire exister l’architecture, l’urbanisme, les paysages, non seulement comme des objets mais comme la révélation des conditions sous lesquelles nous les décrivons, les concevons et les construisons.

Hangzhou, entre fleuve et échangeur autoroutier, un quartier. 杭州,在河流与高速立交 之间,小区

Un projet d’échelle importante. Compréhension de la situation urbaine dans un premier temps, de ses ressources et de ses potentialités. L’attention est portée sur plusieurs points : l’étude des densités et modèles architecturaux à l’œuvre dans les environnements en mutation, les effets conjugués de la globalisation et des enjeux énergétiques, la recherche d’identité des villes, l’observation des usages et des comportements et l’invention programmatique, la recherche de représentations de situations en constante métamorphose. Une architecture qui mobilise les ressources locales, une architecture qui soit au service de nos contemporains dans la variété de leurs modes de vie, de leurs comportements, de leurs cultures.

Bruno J.Hubert, enseignant responsable du programme Chine. Juillet 2012.

ARCHITECTURES/MUTATIONS

Transformations urbaines en Chine

Bruno HUBERT

ENSAPM, 2012

Réflexions et études croisées sur les transformations urbaines en Chine par des étudiants de l’ENSA Paris-Malaquais à l’occasion d’échanges avec des écoles d’architecture chinoises (Pékin, Hangzhou) : quelles nouvelles formes donner aux enveloppes qui abritent les activités humaines ? Comment organiser la densité urbaine qu’appelle le développement des villes ? Quelles relations entre les personnes qui habitent la ville et ceux qui la programment et la financent ? Textes d’enseignants et d’architectes : Françoise Ged, Pierre Vincent, Grégoire Bignier, Bruno J. Hubert, Wang Shu, Jérémie Descamps, Jean Attali, Olivier Namias, Rafaël Magrou.
COTES : 71(51) CHI et 72:378 HUB

La controverse Learning from Las Vegas

Valéry DIDELON

Éditions Mardaga, 2011

La publication par les architectes américains Robert Venturi et Denise Scott Brown de Learning from Las Vegas, d’abord sous forme d’articles puis de livre, a entraîné à partir de 1968 une controverse sans équivalent dans l’histoire moderne de l’architecture. En revenant sur les nombreux arguments mobilisés alors par les architectes, les critiques et les universitaires, et en observant la dynamique des débats sur une durée de vingt ans, Valéry Didelon éclaire ici d’un jour nouveau l’émergence du postmodernisme en architecture, mouvement culturel dont Learning from Las Vegas allait devenir à tort ou à raison l’un des principaux manifestes.
COTE : 72.01 DID

Formats/Manifestations

Atelier critique

Quel est le rôle des outils numériques dans le développement des recherches qui s’attachent à l’échelle des grands territoires urbanisés : atlas on line, dictionnaires participatifs, plateformes collaboratives de projet, stratégies médiatiques ou/et événementielles? Quelles transformations entraînent ces nouveaux dispositifs d’énonciation dans notre relation au “Paysage mondial des villes”? Qu’est-ce qui devient visible et intelligible dans un tel paysage – et selon quels “ Formats ” ? Quelles en sont, dans la recherche et dans les projets, les “Manifestations” théoriques et pratiques? Etudiants, chercheurs et professionnels occupent simultanément ce nouveau champ des possibles, dans une grande diversité d’usages exploratoires.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :