Villes Architectures et Territoires

Département VAT – École Nationale Supérieure d'Architecture de Paris Malaquais / "Cities Architecture Territories" Department

VAT en quelques mots

Département Ville, Architecture, Territoire,  l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Malaquais

A VAT, nous aimons réfléchir sur les formes d’énonciation de la pensée architecturale et urbaine. Nous faisons l’expérience des « formats » sous lesquels pensée et conception prennent forme. Nous faisons des projets ou des sujets de nos recherches autant d’occasions de « manifestations » pour faire exister l’architecture, l’urbanisme, les paysages non seulement comme des objets mais comme la révélation des conditions sous lesquelles nous les décrivons, les concevons et les construisons.

Ce que nous voulons :

  1. Nous intéresser à des situations urbaines et à des formes émergentes, dans les villes et dans le territoire : rompre avec une vision statique, « compositionnelle », de la ville et du projet.
  2. Privilégier le travail exploratoire autour de dispositifs d’enregistrement, de représentation et d’énonciation permettant de rendre visibles et intelligibles les phénomènes émergents du territoire. Considérer ce travail comme inséparable de l’acte de concevoir et de projeter.
  3. Développer des approches du territoire :
  • comme paysage ; urbain, régional voire mondial (la notion même de paysage est soumise à un effort constant de (re)définition) ;
  • comme atmosphère ; ce qui, à travers formes de vie et cadre physique du territoire, « se donne à sentir ».
  • comme recherche.
  1.  Explorer ce que l’action des phénomènes globalisés (économie, environnement, migrations sociales) fait :
  2. à la notion même d’échelle telle qu’elle opère chez les architectes et urbanistes, mais aussi plus largement dans les sciences sociales et dans les champs artistiques. Travailler éventuellement à partir de l’hypothèse selon laquelle les évolutions et les mutations du territoire sont liées à des interactions entre les aires les plus vastes ; mais aussi entre les plus petites, celles qui sont proches du corps et de son milieu.
  3. à notre conception du temps, compte tenu des différences très brutales entre les rythmes de développement du territoire :  cela en étant conscients que les effets des durées les plus longues se confrontent à ceux des plus courtes, lesquelles, correspondent à des forces de transformation des plus puissantes.
  4.  Aborder l’ensemble de ces problèmes revient à questionner la manière d’être architecte ; identifier des modes d’action et d’exploration possibles.  Poser la question de savoir comment à l’avenir les capacités et les outils issus de l’histoire de la discipline architecturale peuvent être redéployés.
  5.  Travailler par allers et retours entre là où nous sommes – Paris, l’agglomération ou la région parisienne – et des situations territoriales partout dans le monde (villes, territoires nationaux ou transfrontaliers, etc.).  Mener à travers les années un travail d’accumulation, par retour d’expérience et autocorrection et/ou comparaison. Etudier les cultures locales de la globalisation.
  6.  Situer l’action du département vis à vis des paradigmes nouveaux de mobilité et des réseaux d’acteurs qui traversent de nombreux champs de la production intellectuelle et artistique d’aujourd’hui.
  7. Interroger les modalités pédagogiques à adopter dans une situation où les questions de fond posées aux étudiants sont les mêmes que celles que les enseignants sont amenés à se poser dans leur propre pratique de projet et/ou de recherche.
  8.  Le département VAT développe au fil des années un double corpus : travaux prospectif de projet s’adressant des manières diverses aux grandes échelles territoriales, ceci dans des situations très diverses (Le Grand Paris mais aussi d’autres métropoles européennes dont Athènes, la Chine, le Canada etc.), ainsi que « mémoires » de séminaires monographiques présentant un grand nombre de territoires urbanisés, constitutifs d’un atlas en ligne intitulé Paysage mondiale des villes.

J. ATTALI et S. MELEMIS  – 09/2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :