Villes Architectures et Territoires

Département VAT – École Nationale Supérieure d'Architecture de Paris Malaquais / "Cities Architecture Territories" Department

Chine. Apprendre des villages – Studio (p8)

>>Lien vers les Projets de P8-Chine

Encadrant responsable : Bruno J. Hubert.  Intervenants (à préciser)En France, Françoise Ged, Observatoire de la Chine Cité de l’Architecture ; En Chine, Wang Shu and Lu Wenyu, architectes, CAA Hangzhou; Zhenhang Hu.

Objectifs pédagogiques

Développer un projet en portant l’attention sur les points suivants : l’étude comparée des densités et modèles architecturaux à l’œuvre dans des environnements en mutation, les effets conjugués de la globalisation et des enjeux énergétiques, la recherche d’identité des villes et les jeux d’acteurs, l’observation des usages et des comportements et l’invention programmatique, les outils de conception et de modélisation qui permettent de donner des représentations de situations urbaines changeantes. Ouverture des étudiants aux contextes et stratégies urbaines lointaines ; préparation éventuelle de stages et mises en situation professionnelle à l’étranger. Échange entre écoles d’architecture française et chinoise sous forme de séminaires ou/et de workshops ; communication des résultats (publications et expositions en Chine et en France).

 

Contenus

La globalisation nous rend proches d’évènements et de drames éloignés dans l’espace. Elle nous incite, dans le champ de l’architecture, à construire une compréhension commune des mutations des territoires, une intelligence partagée du monde habité. Le progrès technique et ses performances ont montré leurs limites quand ils ne poursuivent que leur propre « vérité ». Le monde de demain ne sera pas meilleur sans un partage des ressources plus équitable et la recherche d’équilibre des écosystèmes humains/non humains. La conscience, aujourd’hui partagée, de la modification des équilibres climatiques, la nécessité d’une gestion raisonnée des ressources naturelles s’opposant aux temps courts de l’investissement financier et à ses logiques souvent indépendantes des politiques locales, questionnent l’architecture. Revenir à l’inventaire des ressources de toutes nature d’un lieu, analyser leur cycle de vie et leurs usages, imaginer les habitats mobilisant ces ressources, intégrer les mobilités des personnes, questionner la constitution et les qualités des structures et des enveloppes des habitats, mesurer l’impact des infrastructures, sont quelques unes des questions nouvelles qui se posent à l’architecture dans ses professions et dans son enseignement.

Sous le titre « le paysage mondial des villes », le département « Ville Architecture Territoire » s’attache à comprendre les environnements urbains des grandes métropoles et leur transformation. La vitalité économique chinoise a généré une modification accélérée des environnements bâtis et des paysages, sur des modèles urbanistiques et architecturaux connus, mais aussi à partir de particularismes locaux et de périls environnementaux tels que désertification, pollution de l’air et des eaux, etc, qui induisent des manières de penser autrement l’évolution des villes. Le voyage en Chine et le « studio sur site » sont l’occasion d’appréhender physiquement ces phénomènes et de mettre à profit ces observations dans le projet d’architecture.

 

Organisation du semestre. Travaux demandés

De Février à Mars 2017 (environ 4 semaines) : Cours d’introduction à la Chine et aux problématiques environnementales. Culture et contextes. Enjeux sociaux, patrimoniaux, environnementaux. Présentation du contexte local du projet. Les acteurs chinois de la ville, instances de décisions locales, instituts de projets d’architecture/d’urbanisme. Compréhension des relations spécifiques Ville, Nature, Société. Ruralité et urbanisation, ville des ressources. Démarches de projet. Références et outils pour le projet en Chine. Le voyage en Chine organisé par Malaquais comporte deux parties. Une première semaine de voyage fin Mars, préparée, permet aux étudiants de voyager et de découvrir villes, paysages et quartiers ou projets nouveaux. Une deuxième semaine fin Mars début Avril, sur le campus de la CAA, construit par Wang Shu et Lu WenYu, est l’occasion de découvrir un environnement architectural remarquable et simultanément de travailler avec enseignants et étudiants chinois sur le site proposé par l’école Chinoise.

 Une participation active et continue de la part des étudiants est demandée. La participation au Développement sur les cultures chinoises (premier semestre) permettra une meilleure efficacité dans le déroulement du projet du deuxième semestre. De Février à Mars 2017 (environ 4 semaines) : Cours d’introduction à la Chine et aux problématiques environnementales. Préparation, par les étudiants, en anglais, d’exposés thématiques, par groupes de deux ou trois étudiants. Après introduction du contexte local du projet, stratégies de projet présentés par les étudiants. Sur place en Chine à la fin de la semaine de workshop, hypothèses de projets sous formes de dessins et maquettes. Développement du projet à Paris et présentation. Cf infra, modalités d’évaluation.

Repères bibliographiques.

« Dans la ville chinoise », Cité de l’architecture, paris, exposition 2008 et catalogue, GED, Françoise et EDELMANN Frédéric. ASCHER, François, et autres, in revue Esprit, février 2008. CHANG, Bernard, « project on the city » Taschen, 1996. VIRILIO, Paul  et DEPARDON Raymond, « Terre natale », exposition publications et conférence. Paris, fondation Cartier, mars 2009. JOUVE, Bernard, « gouvernance urbaine », Metrolab. CHENG, Anne « la pensée en Chine aujourd’hui », ed Gallimard, 2007. HOA, Léon, « Reconstruire la Chine », ed Le Moniteur, 1981. MAGNAGHI, Alberto, « La biorégion urbaine, Petit traité sur le territoire bien commun ».

LATOUR, Bruno, « face à GaÏa », ed La Découverte, 2015. BILLETER Jean-François : « leçons sur Tchouang-tseu », « la Chine trois fois muette » (2000) ed. Allia. DIAMOND, Jared « effondrement » Gallimard 2006. BOUTAUD, Aurélien « l’empreinte écologique », ed. la découverte 2008. ERKMAN, S. « vers une écologie industrielle. WIEVIORKA, Michel, « 9 leçons de sociologie », ed. Robert Laffont (sur les transformations qui affectent l’individu dans nos sociétés globalisées). SENETT, Richard, diff. ouvrages et in colloque DAPA, oct.1997.

BOUTET, Antoine, « Sud Eau Nord Déplacer », film 2015. Films de Zia Zhang Ke.

 

Modalités d’évaluation  

Evaluation du travail continu : 1) exposés préparant le voyage, problématique liée au site et au sujet ; 2) jury de projet en Chine, travail réalisé avec les étudiants chinois ; 3) jury final « interne » avec exposé oral de chaque étudiant 4) remise des documents format numérique pour communication des projets. Un jury « ouvert » réunit en fin de semestre, autour des étudiants, des personnalités extérieures compétentes sur le sujet. Leurs appréciations confirment, modulent ou infirment les appréciations du jury interne. L’appréciation générale sanctionne l’efficacité et l’intelligence de la démarche autant que le résultat et l’habileté de la communication du projet.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :